Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2008

Pour une larme

EDITORIAL

Ciel Radio

Par Michel KONEN

 

C’est fou comme une petite larme peut changer un destin ! Du moins s’il faut en croire les spécialistes en image. Selon eux, si Hillary Clinton l’a emporté sur son rival démocrate Barack Obama dans la primaire du New Hampshire, aux Etats-Unis, c’est parce qu’elle a « craqué » devant les cameras de télévision. Son œil humide aurait, d’un seul coup, brisé le blindage de sa carapace. En un mot, elle serait devenue humaine.

 

Tout se serait donc joué sur l’émotion.

 

C’est peut-être allé un peu vite en besogne. Les mêmes spécialistes assuraient encore, la veille du scrutin, que l’affaire était pliée : la révélation de cette campagne, Obama, allait terrasser, sans coup férir l’ancienne première Dame. Les sondages, n’est-ce pas, étaient unanimes là-dessus. Les sondeurs devront revoir leur copie. Rien de tel qu’un vrai vote pour prendre la température du peuple.

 

Quoiqu’il en soit, voici donc l’ancienne locataire de la Maison Blanche désormais bien relancée dans la course présidentielle. Le débat, côté démocrate, s’annonce passionnant. Il porte en lui la promesse du changement. Ce face-à-face oppose en effet deux candidats inédits : une femme et un homme de couleur.

 

Hillary Clinton a pour elle l’expérience du pouvoir. Barack Obama, qui a un véritable charisme, joue sur sa jeunesse, sur son côté homme neuf, pas encore usé par la pratique politique.

 

Les campagnes électorales américaines sont longues et dures. La lutte est sans merci. Seuls émergent les plus forts. Il est trop tôt aujourd’hui pour dire qui l’emportera. Mais ces deux-là se détachent du lot et feront, à coup sûr, la course en tête.