Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/10/2007

Chômage en Wallonie : moins 10 p.c.

EDITORIAL

CIEL RADIO

04.10.07

 

On n’a pas tous les jours l’occasion de commenter ce que l’on appelle une bonne nouvelle. Alors, ce matin, ne boudons pas notre plaisir. La bonne nouvelle en question concerne le chômage. Pour être plus précis, la baisse du chômage. En Wallonie. Moins 10,4 % par rapport à septembre 2006. Vous avez bien entendu : le chômage a baissé de plus de 10 % en un an.

On ne peut que s’en féliciter. On ne peut que s’en réjouir.

Une nouvelle qui tombe à pic au moment ou francophones et flamands négocient la formation d’une toujours hypothétique orange bleue. Une nouvelle qui vient démentir cette vision qu’une certaine Flandre a d’une Wallonie qui ne cesse de s’enfoncer dans la crise et qui ne fait rien pour s’en sortir.

Créditons le plan Marshall, pour une petite part. Et aussi, évidemment la croissance économique.

Plutôt que l’affligeant spectacle donné hier encore au Parlement wallon par les élus socialistes à qui la proposition de Marie Arena de discuter entre francophones d’un avenir commun reste en travers de la gorge, les élus wallons auraient du mettre leur énergie à analyser cette nouvelle et voir comment amplifier encore le mouvement.

Car il ne faut pas se leurrer : un arbre ne cache pas la forêt. Derrière la baisse du nombre de demandeur d’emploi, la situation reste sombre, très sombre.

 La région wallonne compte toujours 211.792 demandeurs d'emploi  et 24.754 jeunes en stage d'attente, soit un total de 236.546 personnes, Cela veut dire : 16% de la population active.

Des chiffres qui donnent le tournis. Et ceux-ci plus encore.

Parmi ces personnes, 53,6 % sont des femmes, 39,7 % sont âgés de moins de 30 ans, 51,5 % n'ont pas dépassé le niveau de l'enseignement secondaire de second degré et 44,6 % ont une durée d'inoccupation de plus de 2 ans.

On peut se réjouir du chemin parcouru mais on ne peut s’en satisfaire. La route est encore longue et semée d’embûches. Allons Messieurs, le travail n’est pas terminé. En route !