Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2008

Obama !

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

 

Une page est tournée dans la course à la présidence des Etats-Unis. Elle sonne le glas pour Hillary Clinton. Malgré une victoire dans la dernière primaire organisée dans la Dakota du Sud, elle doit se retirer, même si elle n’a pas encore déclarer officiellement forfait. C’est Barak Obama qui est désormais assuré, mathématiquement, de l’investiture du parti démocrate. Elle ne sera pas la première femme à briguer la magistrature suprême, il sera le premier candidat noir d’un grand parti à la Présidence.

 

Il y a six mois, personne n’aurait parié sur la victoire du jeune sénateur de l’Illinois tant Hillary Clinton paraissait hors d’atteinte dans les sondages. Mais l’expérience du pouvoir dont elle se prévalait n’aura pas résisté au vent de fraîcheur et de nouveauté qui portait Barak Obama. Durant six mois, le parti démocrate s’est déchiré autours de ces deux personnalités. Cette lutte à couteaux tirés condamne-t-elle la victoire face au Républicain John Mc Cain ? C’est la question que se pose avec angoisse les responsables démocrates. Les clans Obama-Clinton sont-ils irréconciliables ? Ou, au contraire, la lutte entre ces deux personnalités va-t-elle galvaniser les troupes pour la dernière ligne droite ? C’est désormais à Obama de montrer qu’il est capable de rassembler au-delà de ses partisans.

 

Hillary Clinton pourrait rester dans la course comme numéro deux. Il se murmure de plus en plus qu’elle pourrait rallier Obama pour former avec lui la dream team dont rêvent sans doute beaucoup d’américains démocrates: lui à la présidence, elle à la vice-présidence.

 

Le ticket paraît séduisant. Reste à savoir si deux personnalités aussi fortes et différentes peuvent s’accorder. A priori, on voit mal Hillary Clinton, femme de pouvoir s’il en est, accepter de jouer les seconds rôles.

 

 

10/01/2008

Pour une larme

EDITORIAL

Ciel Radio

Par Michel KONEN

 

C’est fou comme une petite larme peut changer un destin ! Du moins s’il faut en croire les spécialistes en image. Selon eux, si Hillary Clinton l’a emporté sur son rival démocrate Barack Obama dans la primaire du New Hampshire, aux Etats-Unis, c’est parce qu’elle a « craqué » devant les cameras de télévision. Son œil humide aurait, d’un seul coup, brisé le blindage de sa carapace. En un mot, elle serait devenue humaine.

 

Tout se serait donc joué sur l’émotion.

 

C’est peut-être allé un peu vite en besogne. Les mêmes spécialistes assuraient encore, la veille du scrutin, que l’affaire était pliée : la révélation de cette campagne, Obama, allait terrasser, sans coup férir l’ancienne première Dame. Les sondages, n’est-ce pas, étaient unanimes là-dessus. Les sondeurs devront revoir leur copie. Rien de tel qu’un vrai vote pour prendre la température du peuple.

 

Quoiqu’il en soit, voici donc l’ancienne locataire de la Maison Blanche désormais bien relancée dans la course présidentielle. Le débat, côté démocrate, s’annonce passionnant. Il porte en lui la promesse du changement. Ce face-à-face oppose en effet deux candidats inédits : une femme et un homme de couleur.

 

Hillary Clinton a pour elle l’expérience du pouvoir. Barack Obama, qui a un véritable charisme, joue sur sa jeunesse, sur son côté homme neuf, pas encore usé par la pratique politique.

 

Les campagnes électorales américaines sont longues et dures. La lutte est sans merci. Seuls émergent les plus forts. Il est trop tôt aujourd’hui pour dire qui l’emportera. Mais ces deux-là se détachent du lot et feront, à coup sûr, la course en tête.