Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/10/2007

Une justice rassurante

EDITORIAL

Ciel Radio

Michel Konen

12.10.07 

 

 

 

La coïncidence mérite d’être relevée et vaut qu’on y revienne. Elle concerne deux cours d’assises qui siégeaient simultanément. L’une à Anvers, l’autre à Liége.

 

A Anvers, le jury a jugé Hans Van Themsche coupable d’assassinat sur la petite Luna et sa nounou malienne ainsi que de tentative d’assassinat sur une troisième personne d’origine turque. Avec la circonstance aggravante liée au caractère raciste de cette équipée sauvage. Des faits qui valent à Van Themsche d’écoper d’une peine de réclusion à perpétuité. Un procès exemplaire dans une ville gangrenée par l’extrême droite xénophobe, profondément marquée par les faits commis il y a 18 mois. Un procès symbolique qui rend sa dignité «  à cette belle ville et à ses habitants qui se sont vu coller une étiquette qu’ils ne méritaient pas », ainsi que l’observait l’avocat général. Et il faut se réjouir que ce soit à Anvers, précisément, grâce à un jury populaire, de surcroît, que soit démontré qu’il y a une justice pour toutes les races dans la société belge.

 

Au même moment, à l’autre bout du Canal Albert, trait d’union entre Anvers et Liége, se tenait une autre cour d’assises qui, elle aussi restera dans les annales. Ici, le procès a été interrompu. Purement et simplement. Le Président de la cour d’assises a renvoyé chez eux l’ensemble des jurés. La Cour a estimé qu’au travers des questions posées à l’accusé le jury, dans son ensemble, avait manifesté sa conviction, laissant ainsi présager de son opinion. L’accusé est d’origine turque. Les questions des jurés portaient sur la culture turque et la religion musulmane, sans rapport avec les faits, graves – l’assassinat de sa sœur –  reprochés à l’accusé. Son procès est donc reporté.

 

 Le mot n’a pas été prononcé mais les jurés se voyaient accuser de racisme « voilé »,  d’une xénophobie qui ne dit pas son nom. Le Président de la Cour a fait droit à la demande de la défense en écartant ainsi  un jury soupçonné de partialité. Ce renvoi de l’ensemble du jury est une première pour la justice belge.

Deux procès, deux issues rassurantes pour le justiciable. Même si les chemins pour y parvenir sont radicalement différents, les assises d’Anvers et de Liége ont démontré qu’il y a bien une justice, avec un grand J, pour tous en Belgique.