Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/10/2007

La mayonnaise tourne-t-elle ?

Editorial

La Libre Belgique

Par Michel Konen

Yves Leterme n'a décidément pas de chance. A peine revient-il aux affaires que, patatras !, voilà que ses "peut-être futurs partenaires" sont atteints du syndrome des grilles de Val Duchesse. Au lieu de garder ce silence qui a si bien réussi à la mission de l'explorateur Herman Van Rompuy, voilà qu'on les retrouve se répandant dans les médias.

Pour dire le vrai, c'est Joëlle Milquet qui a commencé. Dimanche, rompant l'accord, elle a commenté le communiqué du Palais sur ce qu'il fallait entendre par "suffisamment de convergences pour permettre la reprise des négociations". Qu'importe ce qu'elle a dit, au juste. Ce qui compte ici c'est la manière dont ce qu'elle a dit a été perçu.

"Madame Non" a donné l'impression d'être celle qui avait terrassé le dragon de la réforme institutionnelle, celle qui avait fait plier le CD & V/NV-A sur le terrain communautaire.

Elle qui avait jusque-là mené un parcours sans faute vient brutalement, en franchissant le mur du silence, de commettre une gaffe de dimension.

Quand bien même elle aurait remporté la bataille de la réforme de l'état, il était maladroit de le claironner. Son parti frère, après tout, avait besoin de temps pour faire passer la pilule au nord du pays.

Herman Van Rompuy, passé du statut d'explorateur à celui d'encadreur - entendez gardien du cadre de la mission qu'il a menée et des acquis de celle-ci - a dû sortir du bois bien plus tôt qu'il ne l'imaginait. Il a fait savoir, via son porte-parole, qu'il n'existait aucun accord écrit, signé et moins encore liant les partis concernés. Il n'existe, pour reprendre son expression, que des "non paper". Qui ne sont pas de sa main de surcroît.

Ce lundi, donc, premier jour de la mission d'Yves Leterme, n'aura pas vu l'orchestre des "peut-être futurs partenaires" jouer la mélodie harmonieuse. Le nouveau chef d'orchestre n'étant pas encore en place, les musiciens ont joué chacun leur partition. Résultat : une belle cacophonie à laquelle nul n'entend plus rien. Le citoyen, perplexe, s'inquiète. "Hé quoi, se dit-il, la mission Van Rompuy, en fin de compte n'a donc servi à rien ? Samedi on nous parlait de convergences, lundi on nous dit qu'il n'y a d'accord sur rien ! Allez comprendre."

La mayonnaise a peut-être commencé à tourner. Il faudra une main de cuisinier habile pour la rattraper. Yves Leterme sera-t-il ce cuisinier-là ? Il le faut s'il veut sauver son "peut-être futur gouvernement".