Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/12/2008

Bonne année ! On en aura bien besoin

Édito

Mis en ligne le 31/12/2008

Par Michel Konen

En guise d'étrennes, donc, la Belgique et ses habitants reçoivent un Van Rompuy I er. Le cadeau est d'importance : un gouvernement dont on ne sait trop s'il faut le considérer comme un modèle tout neuf n'ayant jamais servi ou comme un de ces rafistolages maison dont notre pays a le secret.

Mais puisque l'heure est aux bons vœux, ne lésinons pas : longue vie à l'équipe de l'ami Herman, que le travail de ce gouvernement soit harmonieux et efficace, que chacun range son ego dans le tiroir et joue collectif, que les petits intérêts électoralistes laissent la place à l'intérêt collectif, que le sens de l'Etat remplace les ambitions partisanes. Il ne faut pas être avare de bons vœux pour ce gouvernement : 2009 s'annonce comme une de ces années à marquer d'une pierre noire dans l'histoire économique.

Et puis, franchement, cela nous changera des tragi-comédies auxquelles nous avons eu droit au cours des 18 derniers mois. Alors formons ces vœux de manière très forte et très sincère. Il faut même être un peu superstitieux, à vrai dire, pour croire que les choses seront aussi idylliques.

Les choses ont pourtant bien commencé : moins de quinze jours pour changer le cocher - qui est entré à reculons au Seize rue de La Loi, c'est vrai - et 72 heures seulement - après la mission du fringant explorateur Wilfried Martens - pour effectuer les transferts permettant de reconstituer l'équipage.

Autre bon point : Van Rompuy, qui a cédé à son austère devoir, n'a plus une carrière à faire. Et s'il est sur la même ligne que son parti concernant les objectifs institutionnels, du moins n'est-il pas obligé de faire dans la surenchère communautaire. Enfin, le nouveau premier ministre est un véritable expert budgétaire, un "père la rigueur", même. Et comme nul ne l'ignore le budget est le premier dossier que ce gouvernement aura à gérer. Le brouillon dont il hérite relevant de la plaisanterie.

Non le problème pour ce gouvernement s'appelle CD&V. Les sociaux-chrétiens flamands sortent écartelés de cette crise. Revoici venu le temps des clans et des haines corses. Et donc le temps des petits meurtres entre amis. Pour régler ces problèmes internes les sociaux-chrétiens flamands n'ont jamais hésité à prendre le pays en otage. A voir leur comportement ces dernières 48 heures, il faut craindre que le pire ne soit certain.

14:26 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, van rompuy, cd&v

Commentaires

C'est maintenant ou jamais: les responsables francophones de ce gouvernement de la Méduse doivent sortir de l'ornière électoraliste et prendre les décisions, certaines douloureuses. Mais mieux vaut que les partis souffrent, plutot que les citoyens. La fin des facilités ne doit par exemple, plus être un tabou. Développement:

http://www.plennevaux.be/alexandre/general/supprimer-les-facilites-dans-un-nouveau-pacte-des-belges/

Écrit par : Alexandre Plennevaux | 02/01/2009

Les commentaires sont fermés.