Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/08/2008

Des vacances pour tout le monde !

Édito

La Libre Belgique

Mis en ligne le 01/08/2008

Par Michel Konen

Mission accomplie ! Le premier objectif des trois sages non-néerlandophones était de passer le cap du 25 juillet, date du dernier conseil des ministres et de remettre au Roi un premier rapport sur les possibilités de réaliser une réforme de l'Etat. C'est fait !

Evidemment le cartel CD&V/N-VA, qui a l'habitude de se fixer des dates butoirs absurdes, se dit déçu et se retrouve un peu penaud : le grand soir, ce n'est pas pour tout de suite. Faute d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent, nos Flamands radicaux s'en vont répétant à qui veut bien l'entendre que c'est en septembre qu'ils bouteront le feu à la Maison Belgique si tout ne se déroule pas comme ils l'exigent. D'ici là même Bart De Wever a fini par se convaincre qu'il ne servait à rien de donner de la voix en plein mois d'août : il n'y aura personne pour l'écouter. Il partira donc en vacances. Comme tout le monde !

Cela dit, il faut saluer le travail accompli par François-Xavier de Donnéa, Karl-Heinz Lambertz et Raymond Langendries. Dans le court laps de temps qui leur était donné ils ont réussi à calmer l'incendie politique ouvert par la démission d'Yves Leterme. Mieux ils ont réussi à ramener tout le monde, y compris les socialistes flamands, autour de la table avec pour mot d'ordre : il faut réformer l'Etat en profondeur.

Et puisque tout le monde est content, ils vont donc, comme prévu, poursuivre leur mission jusqu'à la mi-septembre au moins.

Ce consensus, qui fait plaisir à voir après tant de mois de discorde, ils l'ont obtenu en se montrant créatifs. Ils ont inventé un néologisme : la négociation "interinstitutionnelle". On avait déjà les négociations interrégionales, de communauté à communauté, entre les présidents de partis, etc., maintenant elles pourront être "interinstitutionnelles". Pas moins !

L'avantage du mot c'est qu'on ne sait pas exactement ce qu'il veut dire ou plus exactement qu'il peut vouloir dire ce que chacun veut lui faire dire. Dans une négociation interinstitutionnelle tout le monde peut [?], pourra [?] parler de tout avec tout le monde à un moment ou à un autre. Une négociation à géométrie variable en quelque sorte !

Ce sera le devoir de vacances des sages que de préciser, d'ici septembre, ce concept que personne ne comprend et dont tout le monde peut dès lors se satisfaire.

Commentaires

Tiens, Pour une fois vous voilà d'accord avec un rattachiste notoire : http://www.claude-thayse.net/article-21637608.html

Écrit par : Hinkell | 04/08/2008

Leterme vient d’ajouter un quatrième zéro
ou "O" à sont palmarès.

Les trois zéro ou "O" sont :
Onervaren, Onbekwaam, Onhanding !

Par les interviews accordées aux quotidiens Flamands
Leterme vient d’ajouter un quatrième zéro ou "O"
Onbetrouwbaar.

Leterme vient de saboter la mission que
S.M. le Roi a confié aux trois médiateurs.

Barrer la route aux médiateurs Royaux
Est une inconscience totale pour un
Premier Ministre en fonction.

Écrit par : DIERCKXSENS Joseph | 04/08/2008

Les commentaires sont fermés.