Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/06/2008

Ciel variable sur le Seize rue de la Loi

EDITORIAL

CIEL RADIO

par Michel Konen

 

 

A sa manière Yves Leterme pratique l’alternance. Un coup pour la réforme de l’Etat, un coup pour Bruxelles-Hal-Vilvorde. Un coup avec les Flamands, un coup avec les francophones. Le Premier ministre, qui a donc pris personnellement en main l’animation des deux groupes de travail créés la semaine dernière, a mis le turbo. Pour se réunir, ça, oui, ça se réunit !

 

Après un peu plus d’un an de surplace, voilà que les réunions se succèdent sans désemparer. Cette fois, assure-t-on, Leterme lui-même mouille sa chemise. Il met en œuvre sa célèbre méthode : écouter, prendre note et tenter la synthèse. La méthode portera-t-elle ses fruits ?

 

Il est prématuré de se prononcer à ce stade, estiment les négociateurs. Ils se sont engagés à la plus grande discrétion afin de ne pas tuer dans l’œuf la négociation en cours. Et disons que pendant 48 heures ils ont joué le jeu : rien n’a filtré. Mais, depuis, sans aborder le fond des discussions, sous le couvert de l’anonymat, certains se laissent aller à des commentaires. Ils ne portent, pour l’instant que sur le climat qui entoure les réunions. Mais on sait que la météo politique est un élément déterminant. Alors ce climat ? Si le grand bleu ensoleille les villes et les campagnes, le ciel reste manifestement mitigé à l’intérieur du bunker du 16 rue de La Loi. On n’en est pas, loin de là, à partager le pique-nique. D’ailleurs dans le dossier BHV flamands et francophones n’ont pas encore eu l’occasion de se parler directement. Ils ont chacun leur coin de prairie : Yves Leterme fait la navette entre les deux groupes pour éviter les bris de vaisselle.

 

Sa méthode laisse perplexe, sinon sceptique. Elle consiste à lister les revendications des uns et des autres, lesquelles, comme chacun sait, sont antinomiques. C’est donc un dictionnaire des désaccords que Leterme établit pour l’instant. Où plus tôt une mise à jour. Car le catalogue est connu depuis longtemps.

 

Ce mardi soir le Premier ministre va mettre francophones et Flamands à la même table. Va-t-il, enfin, faire une proposition pour sortir de l’impasse ? A-t-il trouvé la formule magique qui concilie scission de BHV et extension de la Région bruxelloise ?

 

Rien ne l’indique, mais on peut toujours rêver.

 

 

Les commentaires sont fermés.