Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/06/2008

Charleroi, le manège judiciaire

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel Konen

 

 

Cela ne finira-t-il donc jamais ? A Charleroi, le manège judiciaire ne cesse de tourner, n’épargnant personne. C’est au tour de la commissaire en chef d’occuper la une des journaux. La chef de la police de Charleroi paraît empêtrée dans de bien sales draps. Elle est inculpée de corruption passive dans le dossier de la reconstruction du commissariat de police de Marcinelle en même temps que l’entrepreneur Vandezande déjà inculpé, lui, dans l’affaire du complexe sportif de Jumet.

 

Une nouvelle fois apparaissent des noms déjà connus et en particulier celui de Claude Despiegeleer, ancien échevin aux multiples casseroles judiciaires.

 

Il faut sans doute laisser aux inculpés le bénéfice du doute. Mais cette succession d’affaires, depuis trois ans, montre à quel point la vie politique carolorégienne était gangrenée au plus profond. Le mariage incestueux entre la majorité socialiste de l’époque et le monde des affaires n’aura rien épargné, jusqu’à la probité de la police qui est aujourd’hui mise en cause.

 

Au train où vont les choses, à voir le niveau atteint par la corruption ou le détournement des biens publics au profit des responsables politiques ou administratifs, il faut bien parler de système mafieux.

 

Les gens honnêtes paient un lourd tribu à la suspicion aujourd’hui généralisée sur les dix années de gestion de la bande à Van Cau. On mesure aussi le travail titanesque qui occupe la nouvelle majorité. Il s’agit véritablement de nettoyer les écuries d’Augias. Et chaque tiroir ouvert risque d’apporter son nouveau lot de malversations. Tout doit être revu, de nouvelles procédures doivent être mises en place pour assurer la transparence et rendre à la ville son honneur bafoué.

 

On le redira une nouvelle fois : la justice doit aller au fond, et le plus vite sera le mieux. Pour que Charleroi puisse, enfin, tourner cette page noire de son histoire.

 

 

Commentaires

Il est trop facile de présenter Charleroi comme un cas isolé. La corruption y a atteint un sommet, mais est impossible que ce virus n'aurait atteint qu'un seule groupe dans une seule commune. C'est le système qui invite à tromper. Dans le Transparency International Corruption Perceptions Index , on voit que les pays au nord de la Belgique sont les moins corruptes. Plus qu'on va vers le sud, plus grande devient la corruption. Serait-ce aussi le cas en Belgique ? Le ministre Onkelinx a attribué presqu'un million d'euros au bureau de son mari. En Flandre, le ministre Moerman avait attribué 70 000 euro à un bureau d'un ami.
Elle a résigné ses fonctions. Différence de culture ?

Écrit par : K. Lemmens | 23/06/2008

Cher monsieur Lemmens,
La différence entre les deux situations que vous évoquez est que jusqu'à preuve du contraire, monsieur Uyttendael a efectué les prestations commandées... ce qui ne semble pas avoir été le cas des amis de madame Moemans qui ont ainsi perçu indument un "subside"... comme à Charleroi.
Par contre, à votre place, je m'inquièterais beaucoup plus du fait suivant : Monsieur Van Cauwenberg a -disons- pris de mauvaises habitudes... à Charleroi.
Mais comment se fait-il que devenu Ministre Président de la région wallonne, il soit subitement devenu vertueux ?
Charleroi, est-ce une erreur de jeunesse ou l'arbre qui cache la forêt ?

Écrit par : WILL | 23/06/2008

Bonjour Michel,

En découvrant certains articles sur votre site, l’équipe de rédaction de Medium4You a apprécié leur qualité et leur originalité.

Un article en particulier nous a séduit : celui qui est intitulé « Charleroi, le manège judiciaire ».
Nous aurions ainsi aimé avoir votre autorisation pour le publier sur Medium4You.

Medium4You est un site participatif belge d’actualité et de créations qui a la particularité d’être bilingue français-néerlandais.

Notre site est un lieu gratuit d’expression d’opinions et de débats, accessible à toutes et tous. Ce lieu est mis à la disposition des habitants de Belgique et d’ailleurs, dans l’espoir qu’ils s’approprient cet outil de transmission
d’opinions, d’expériences, d’idées, d’humeurs et de questions.

Toute information publiée l’est avec le nom choisi par l’auteur et la référence au site existant s’il y a lieu (ce qui est votre cas).

Nous serions ravis que vous nous donniez l’autorisation de publier l’article en question ; Il figurera ainsi aux côtés des articles de plusieurs autres auteurs de talent qui font régulièrement paraître leurs productions sur Medium4You.

Nous serions également enchantés de pouvoir échanger avec vous, de répondre à vos interrogations et de faire la lumière sur tel ou tel point.
Medium4You est entièrement gratuit et facile d’accès.
Vous pouvez vous inscrire en tant que rédacteur à tout moment si vous le souhaitez: http://www.medium4you.be

Dans l’attente de votre réaction, nous vous assurons de nos sincères sentiments,

L’équipe de rédaction de Medium4You

Écrit par : La rédaction de Medium4You | 23/06/2008

Les commentaires sont fermés.