Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2008

Leterme Ier, ils ont la trouille

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

Battez tambours, sonnez trompettes. Cette fois c’est promis, c’est juré, Leterme Ier c’est vraiment parti. Hier soir les sept membres qui négocient, les cinq de la majorité et les deux Ecolo-Groen, se sont vus.

 

Ils ont déterminé une méthode pour travailler. C’est fou quand même le nombre de méthodes qu’ils ont inventée depuis un an pour faire du surplace ! Et ils ont créé deux groupes de travail pour débloquer tout ça. C’est incroyable quand même le nombre de groupes de travail qu’ils ont mis en place en 12 mois pour se regarder en chiens de faïence.

 

Mais cette fois, puisqu’ils vous le disent, c’est différent. C’est pour du bon. BHV et la réforme des institutions, c’est bientôt du passé, bientôt nous serons à nouveau zen et on s’aimera tous, du nord au sud. Evidemment hier ils ne se sont mis d’accord que sur la méthode, rien de plus. Mais, n’est-ce pas !, il faut un début à tout.

 

Leterme en personne se mouille et présidera ces deux groupes de travail. C’est quand même un signe qui ne trompe pas, non ?

 

Et puis tout le monde est bien d’accord, le 15 juillet, ce fameux 15 juillet, une date buttoir comme on dit, eh bien pfffft, c’est fini. Plus de date buttoir, disparue la date buttoir ! Une bonne petite déclaration pour dire que tout avance bien et cela suffira pour passer l’été.

 

C’est que, quand même, les ministres et chefs de parti ont fini par remarquer qu’il y avait soudain du monde dans les rues. De plus en plus de monde. Et qui disent quoi tous ces belges ? Une seule chose : « occupez-vous de notre pouvoir d’achat ».

 

Avec un baril de pétrole qui crève le plafond, une inflation record et des perspectives économiques sombres, les belges ont mis le linguistico-communautaire dans le frigo de leurs préoccupations quotidiennes.

 

Les partis politiques, flamands compris, ont bien estimé le risque : celui qui donnera le coup de grâce à Leterme Ier sera sanctionné par de nouvelles élections. Et une campagne qui radicaliserait les positions ne rendrait que plus longue et plus difficiles les négociations qui suivraient.

 

Bref ils ne s’aiment toujours pas vraiment mais ils ont la trouille de prendre une pâtée électorale. Alors ils continuent ensemble pour quelques temps encore et qui vivra verra !

 

Les commentaires sont fermés.