Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/06/2008

Gouvernement, été chaud !

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

 

Puisque, décidément, le gouvernement, quoiqu’il en dise, ne s’occupe pas des vrais problèmes des gens, les gens vont s’en occuper eux-mêmes. Les organisations syndicales mobilisent et vont entamer, dans la rue, une série de manifestations pour faire entendre leurs priorités au premier rang desquelles la défense du pouvoir d’achat. Les pêcheurs ont déjà envahis les environs de la Commission européenne et les agriculteurs, depuis une semaine, donnent de la voix et du lait un peu partout en Belgique et en Europe. Les routiers, qui sont restés sympa, jusqu’ici, commencent à en avoir, eux aussi, ras la casquette et se disent prêts, s’ils ne sont pas écoutés, à mener quelques unes de ces opérations tortue dont ils ont le secret sur les autoroutes européennes. Bref la tension monte au rythme de la hausse du prix du pétrole.

 

On a bien vu, ce dimanche, sur le plateau télévisé de la RTBF que les leaders politiques francophones sont conscients du problème. On a vu aussi à quel point ils sont impuissants. Pour deux raisons. La première tient au communautaire : la non résolution de ce problème paralyse toute la vie politique. Et deuxièmement, tout ce petit monde vit avec la hantise des prochaines élections. Par conséquent on entre dans la logique des promesses préélectorales plutôt que dans celle des actions réalistes. Surplace généralisé, donc.

 

Pendant qu’au sud du pays on se rassure comme on peut, au nord on va de l’avant, avec le même spectre électoral. La toute nouvelle présidente du CD&V n’y est pas allée par quatre chemins. La réforme de l’état proposée aujourd’hui, c’est notre dernière offre. Et si les choses n’avancent pas d’ici le 15 juillet, le CD&V remettra en cause les solidarités interpersonnelles et la Belgique vivra une crise existentielle.

 

Ambiance !

 

Que peut faire un gouvernement coincé entre la rue et la pression des partis ? Réponse apportée au terme de six mois d’existence chaotique : rien ou si peu. L’été s’annonce chaud. Pourvu que la météo suive. Ce sera toujours ça d’épargné en frais de chauffage.

 

 

Commentaires

Je ne souhaite pas l'éclatement du pays mais ça devient inéluctable. On a tellement fais monter la sauce en Flandre que plus rien n'arretera le radicalisme flamand. La menace du CD&V est assez aberrante car le CD&V seul ne peut pas faire cela c'est même impossible aujourd'hui sans les francophones. Ca veut dire aussi que la Flandre que le CD&V se dit représenter n'a même plus peur de ne plus avoir la solidarité pour les retraites à moins qu'évidemment ils ne parlent que des transferts qui vont dans un sens et pas dans l'autre. Hypocrisie quand tu nous tiens. De toute manière quelque soit la réforme qui sera votée elle sera TOUJOURS insuffisante par Moeder Vlaanderen donc il est impossible de trouver une solution. La grande réforme de l'état tant vantée par le CD&V ne peut être obtenue que par l'indépendance de la Flandre et en plus ils peuvent se donner le luxe de laisser tous les cadavres de l'état belge (la dette encore importante) aux seuls francophones suivant ainsi les plus flamingants. Les francophones seront donc quoiqu'on fasse les seuls coupables de l'éclatement du pays et devront endosser tout. Pire, vu que la classe politique francophone n'a aucune vision d'après-Belgique claire même si cela a commencé légèrement, démunie, elle se contentera des miettes en dépit de ses électeurs.

Écrit par : Guillaume | 09/06/2008

Réaction d'un lecteur du Knack :

lusarbel zegt
(op woensdag 11 juni 2008 17:38:26)


Een publicatie in het bulletin der aanbestedingen in het Staatsblad, is niet heiligmakend.
Een zoektocht op http://www.ejustice.just.fgov.be/bul/buln.htm
naar of levert:
Publicatie: 2003-07-25, N. 008574, Pagina: 6681
'construction d'un complexe sportif à la rue de l'Abattoir, à Beaumont'...

Een publicatie op 25 juli 2003, nl. tijdens het (bouw)verlof, met opening op 15 september: geen wonder dat niet veel offertes binnenliepen...

Écrit par : Pierre Verschueren | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.