Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/06/2008

Tubize, le foot et l'espoir

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

Décidément, cette fin de championnat de football n’aura réservé pour les wallons que de bonnes surprises. Après le championnat remporté par les liégeois du Standard voilà que c’est à l’autre bout du classement que surgit l’exploit. Le Football club de Tubize se hisse en première division.

 

Un exploit historique : c’est la première fois qu’un club brabançon accède à la division d’honneur. La réalisation d’un rêve vieux de vingt ans est devenu réalité hier sur la pelouse de l’Antwerp où les joueurs du club présidé par Raymond Langendries, le bourgmestre –président du club, sont allés signer un succès qui leur ouvre les portes de la D1.

 

Certains ne manqueront pas de reparler, pour l’occasion, d’une Wallonie qui gagne. Et, ma foi, l’argument n’est pas sans pertinence. Tubize, comme Liége, a subi de plein fouet la crise de la sidérurgie. La restructuration des Forges de Clabecq a marqué les mémoires et lacéré profondément le tissu socio-économique de la région.

 

Et de même qu’il aura fallu un plus de dix ans pour voir les premiers signes prometteurs d’un renouveau économique, de même il aura fallu une dizaine d’année pour que le club de football accède à l’élite de la compétition.

 

Ici, plus qu’à Liége encore, le sport en général et le foot en particulier ont permis de catalyser les énergies. C’est que l’équipe est pour l’essentiel composée de jeunes issus de la région. Et , à en croire les premières déclarations des responsables du club, ceux-ci entendent bien poursuivre dans cette voie et puiser dans le réservoir de 400 jeunes de leur école de foot.

 

On ne peut que s’en réjouir : ici ce sport-roi est véritablement au service de sa région. Comme à Mouscron avec Detremmerie, on voit à Tubize combien l’action d’un bourgmestre, Langendries en l’occurrence, peut-être déterminante pour porter l’espoir d’une région.

 

Les défis ne manqueront pas à l’avenir. Mais, pour l’heure, Tubize et ses 25.000 habitants sont en fête. Ils l’ont bien mérité. On leur souhaite des lendemains qui chantent. Pas qu’en foot

07:20 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Football, économie, Tubize

Les commentaires sont fermés.