Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/05/2008

TEC : cela suffit !

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

 

Les chauffeurs de bus du TEC de Charleroi perdent la raison. Depuis jeudi matin et, menacent-ils, jusqu’à mardi. Ils ont décidé de se croiser les bras et le mouvement s’est étendu, ce matin, aux dépôts de Mons et de Liège. Un nouveau mouvement de mauvaise humeur de type « émotionnel », comme ils disent. Comme si ce prétexte devait tout expliquer et par conséquent se suffisait à lui-même pour justifier et excuser n’importe quels débordements.

 

Mais l’affaire revêt cette fois un aspect particulier. C’est sur une enquête de justice que les grévistes entendent faire pression. Les faits : samedi dernier un chauffeur à la suite d’un échange de mots avec un  passager durant le parcours secoue celui-ci une fois arrivé au terminus. Le voyageur se rebiffe, sort un petit couteau. Le chauffeur a tôt fait de le désarmer et lui inflige une véritable correction. Bilan, le passager a la rate perforée, un pneumothorax, deux cervicales abîmées et se retrouve en soins intensifs. Utile précision, le passager était un handicapé, le chauffeur est un ancien para-commando. Ultime détail : toute la scène a été filmée par deux caméras de surveillance. Et le parquet de Charleroi refuse la version de la légitime défense avancée par le chauffeur irascible.

 

Même les responsables syndicaux, après avoir vu les vidéos et entendu les explications du parquet, jugent inadmissible le comportement d’une extrême brutalité du chauffeur et admettent que les voyageurs doivent, autant que les conducteurs, être protégés de la violence et des voies de fait. « Un autobus n’est pas une zone de non-droit » a fait remarquer l’un d’eux.

 

La base, sûre de son impunité, ne veut rien entendre.

 

Une attitude incompréhensible et inexcusable qui rend plus que jamais indispensables la mise au point de protocoles qui définissent dans quelles conditions des mouvements de grève sont ou non acceptables dans ce secteur.

 

L’émotion a bon dos. Cela suffit !

 

 

Les commentaires sont fermés.