Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/05/2008

BHV, se faire plaisir pour le plaisir

Édito

Par Michel Konen

La Libre Belgique

08/05/2008

On veut bien parier qu'ils ne résisteront pas à la tentation de s'auto-administrer un nouveau petit frisson orgasmique tout pareil à celui qui les avait saisi le 7 novembre 2007 en commission de l'Intérieur de la Chambre. Un plaisir fugace, sans doute, mais vain, comme chacun sait. Sauf initiative bien improbable d'un Yves Leterme - Premier ministre ? - plus à l'aise en chef des supporters du Standard de Liége qu'en leader de sa majorité, les parlementaires flamands mettront donc la proposition de loi organisant la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde à l'agenda de la séance plénière de la Chambre.

 

 

Il n'y aura pas le feu au lac pour autant, comme disent nos amis de Genève. L'arsenal de contre-mesures (v.pp 2 et 4) est abondant et les francophones ne manqueront pas de l'utiliser pour envoyer ladite proposition s'égarer dans les arcanes du labyrinthe des procédures parlementaires. L'affaire peut encore prendre des mois.

 

Le nirvana politique à la sauce flamande restant décidément hors d'atteinte, les parlementaires du CD&V/N-VA cesseront rapidement de plâner pour rejoindre les dures réalités terrestres. Et faire le bilan !

Les symboles n'ont pas de prix, mais il y aura beaucoup de vaisselle cassée : une crise de confiance profonde et qui laissera des traces durables. Plus aucun francophone ne croira en la sincérité du CD&V/N-VA lorsqu'il prétend vouloir négocier un accord. Une majorité branlante, un Premier ministre démonétisé, un gouvernement affaibli : voilà à quoi aboutira ce passage en force. Joli résultat !

Plus grave, mais peut-il en être autrement, ce gouvernement qui ne disposait que d'un mini-programme, d'un budget étriqué et d'ambitions modestes va devoir, s'il survit, renégocier un accord d'action. On imagine mal en effet que les francophones restent impassibles.

Ils remettront en cause le calendrier des réformes institutionnelles. A commencer par ce deuxième paquet qui devait aboutir pour le 15 juillet et qui comprenait précisément un accord, négocié, sur BHV.

Allons, Monsieur Leterme, vous avez, aujourd'hui,le sort de votre majorité entre vos mains. Vous avez l'occasion de montrer qu'il y a un capitaine à bord du rafiot. Cela ne demande que 5 minutes de courage politique à la tribune de la Chambre.

Commentaires

Bien sûr qu'il n'y a pas le feu au lac puisque cette loi attendra avant d'être promulgée et l'Etat belge n'existera peut-être même plus bien avant qu'elle le soit. Ce qui choque, vu de l'extérieur, c'est d'une part le pied de nez fait aux francophones par leurs vilains compatriotes (oui oui, compatriotes) flamands et surtout la priorité des priorité donnée à ce fantasme convulsif alors qu'il y a tant à faire sur le plan socio-économique. En Belgique tout le monde francophone en convient. En France, on est stupéfait.

Écrit par : François Collette | 08/05/2008

Les commentaires sont fermés.