Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2008

Leterme, erreur de casting ?

Editorial

Ciel Radio

par Michel Konen 

Du propre aveu d’Yves Leterme, il faut que le gouvernement s’occupe - enfin, ajoutera-t-on - des vrais problèmes qui intéressent les gens. Exemples : l’énergie chère, l’inflation, l’emploi, le prévisible dérapage budgétaire, les problèmes nés des flux migratoires, etc. Sur foi de quoi le Premier ministre a joué le surplace en matière institutionnelle. Sur tout le reste aussi d’ailleurs.

 

Depuis le passage du « bon » docteur Verhofstadt, plus rien, nada. Le groupe des sages, qui a défini le premier paquet de réformes – vivement critiqué, la semaine dernière, par le Conseil d’état -, le groupe des sages donc, qui avait suggéré un deuxième paquet de réformes pour le 15 juillet semble s’être évaporé. On ignore s’il existe encore et si oui quelle est sa composition. Leterme ferait bien d’accélérer sa réanimation. Les mois qui viennent de s’écouler ont démontré que le numéro I du CD&V est incapable de s’en sortir tout seul. Tous les compromis qui ont été nécessaires pour mettre sur pied cette coalition ne sont pas de son fait. Ils ont été imaginés et négociés par d’autres.

 

Depuis que les cloches de Pâques ont déposé Leterme Ier dans le jardin des Belges, rien n’a bougé. La majorité a déjà commencé à se disputer, comme l’ont si bien montré les premiers débats parlementaires sur les sujets les plus divers.  Ces gens là n’ont tout simplement pas envie de faire un bout de chemin ensemble.

 

Qu’il s’agisse de l’institutionnel ou de l’économique et social, Leterme ne « sent » pas cette coalition qui, au fond, n’est pas vraiment la sienne. Au point d’avoir « cru », avec son cartel CD&V-NV-A , que les francophones, tranquillement, enclencheraient un nouveau conflit d’intérêt sur BHV afin de donner du temps au gouvernement.

 

Question : mais qu’à fait Leterme du premier répit de 120 jours ? Réponse rien ! Et qu’a fait ce gouvernement depuis qu’il est en place ? Réponse : rien.

 

Tout ça commence à sentir l’erreur de casting !

 

Commentaires

Lettre ouverte à la classe politique belge.

La solution BHV est très simple :

1. Introduire dans la Constitution le droit au referendum. Seul le gouvernement peut mettre un référendum en place avec une majorité des 2/3.
Ceci est la vraie démocration !
(Le vote parlementaire étant public, on pourrait déterminer les parlementaires qui sont anti-démocratiques).

2. Effectuer un référendum auprès de la population de BHV
"Etes-vous pour la scission BHV"
"Etes-vous contre la scission BHV"

Si la popûlation de BHV vote pour la scission les MINISTRES francophones s'inclinent
Si la population de BHV vote contre la scission les MINISTRES néérlandophones s'inclinent.

Les personnes concernées donneraient leur avis qui serait souverain !
Personnellement je ne suis ni pour, ni contre, je ne suis pas concernée; laissons les personnes (résidents et propriétaires) se prononcer, il s'agit de leur vie quotidienne.

Je pense que nos 60 ministres sont anti-démocratiques et n'ont aucune envie de tenter l'aventure.

De grâce n'allons pas donner des leçons de démocratie à la République du Congo, la classe politique belge veut ignorer jusqu'au sens de ce mot !

Marie-Paule Mathieu

Écrit par : Marie-Paule Mathieu | 05/05/2008

Les commentaires sont fermés.