Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/03/2008

Zaventem : dormir sur ses deux oreilles

EDITORIAL

Ciel Radio

Par Michel KONEN

 

« Le bruit, c’est de l’emploi » : c’est José Happart qui l’affirme. Il sait de quoi il parle : il est président de l’aéroport de Bierset. Yves Leterme ne dit rien d’autre lorsqu’il propose une courte nuit, d minuit à 4 heures du matin sauf, et la restriction est importante, sauf si cela compromet les activités économiques du principal opérateur nocturne de Zaventem, DHL. Et le transporteur aérien de courrier a déjà fait connaître son point de vue : il a besoin de faire voler ses avions pendant cette tranche horaire. Faute de quoi, laisse-t-il entendre, il remettra en cause le maintien de son hub régional à Bruxelles. En clair, l’opérateur allemand, DHL est une filiale de la Deutsche Post , menace de partir avec armes et bagages sous des cieux nocturnes plus accueillants. Des paroles à prendre au sérieux. Ce ne sont pas des propos en l’air. On se souvient qu’en 2004 ce lancinant problème des vols de nuit, indispensables à l’activité industrielle de DHL ,s’était conclu de manière douloureuse pour l’emploi. Faute d’accord, DHL a purement et simplement déménagé ses installations principales vers Leipzig, laissant sur la carreau la moitié de ses 3000 employés. Ironie du sort, la mise en service des installations de Leipzig aura lieu le 1er avril prochain. Le spécialiste du courrier express a maintenu cependant à Bruxelles un centre régional qui occupe encore 1.500 personnes. Ce qui fait de lui le principal employeur de Zaventem. L’enjeu est donc d’importance. Yves Leterme, dont chacun loue les efforts dans ce dossier, a consulté tout le monde. Sauf DHL. Qui n’a pas apprécié. Et qui ne s’est pas privé de le faire savoir. Et qui dispose avec l’aéroport de Vatry, en France, d’un plan B. Faute ou erreur d’Yves Leterme ? A-t-il brûlé les étapes pour accrocher d’urgence une plume à son chapeau. Si l’opération avait réussi, la victoire eut été plus que symbolique. Mais voilà : au lieu d’habileté on parle aujourd’hui de maladresse. Le dossier des vols nocturne vient à nouveau de s’engluer dans le fourre-tout des négociations interminables. Et on sait que les négociations qui durent ne portent pas chance à Monsieur 800.000 voix. Ce n’est pas demain que les riverains de Zaventem dormiront sur leurs deux oreilles.

 

Commentaires

La problématique DHL et autre transporteur express est une fausse problématique.

Elle est engendrée par nos comportements stupides incluant l'urgence à toutes les étapes d'un process. Les seules choses vraiment urgentes, nécessitant vraiment un transport de nuit ce sont les transports d'organes, de patients etc... Pour le reste, que le colis arrive avant midi ou pour 17.00 importe peu.

Les menaces constantes de délocalisation de ces firmes ne devraient évidemment pas être résolue à notre niveau national. Nous ne sommes pas la France! Notre pays, ce sont 300km environ à traverser. Alors on peut bien sur poser de l'autre côté d'une de nos frontières puis passer en camion...
Brest par contre, ce serait plus compliquer à délocaliser.

Tout ça pour dire que la solution aux vols de nuit doit etre négociée au niveau européen tout simplement. Définir le type d'avion qui peuvent ou pas voler, à partir de quels aéroports pour minimiser les nuisances ou simplement, comme pas mal de capitale l'ont déjà fait, interdire les vols entre 22.00-23.00 et 5.00 du matin. Si la pratique est effectuée au niiveau européen, inutile de délocaliser.

Vous me direz: on n'a plus de slots en suffisance... grave erreur que celle là, il suffit de voir les chiffres de croissance attendus en vols de jour publiés par les différents aéroports...

Écrit par : Chaos Theory | 14/03/2008

Pas de panique, dans 10 ans avec un baril à 350 USD, le problème sera vite réglé... Juste 10 ans sans dormir... ;-)

Écrit par : Politicus | 14/03/2008

Bonjour,

Je vous invite à visiter http://belforum.net
nouveau forum généraliste belge !

Écrit par : / | 14/03/2008

Comme ça, selon l'édito de ce jour, DHL se livre à un chantage? Mais monsieur Lawson est en plein délire gauchisant!

L'histoire mérite d'être rappelée. Pendant des dizaines d'années, les avions suivaient la même route. Les riverains n'avaient pas à se plaindre car ils s'étaient installés à proximité de ces routes en connaissance de cause; ils avaient d'ailleurs acheté leur maison à bon prix pour cette raison même. DHL avait investi dans la région en comptant sur la possibilité de voler la nuit.

Et puis un jour, patatras! À l'approche des élections Isabelle Durant veut faire un coup médiatique. Depuis les routes changent au gré des joutes politicardes. Des gens ont vu la valeur de leur maison dégringoler.

Dans ces conditions, DHL envisage d'avancer son départ de Bruxelles. C'est bien évidemment son droit, et c'est tout à l'honneur de ses dirigeants de communiquer clairement leurs intentions en fonction des décisions des politiques.

Vous y voyez du chantage? Moi je vois surtout la légèreté et l'inconstance coupable des politiques, et au premier chef de madame Durant.

Écrit par : Jean-Louis Leroy | 14/03/2008

La problématique des vols de nuit n'ets pas si simple.
Il y a 15-20 ans, quand les gens ont acheté le long des routes aériennes ou a proximité, il n'y avait pas de vol de nuit...

Ceux ci sont arrivé peu à peu. Je vivais à 20km de l'aéroport à l'époque... (vous avez bien lu, 20km) et bien tous les vendredis, à 3.45 du matin environ, je me faisais réveiller par un antonov...
Je n'ose pas imaginer le bruit que ça représente à coté de l'aéroport!

Donc je conteste le fait que ce soit le faute de Durant. Peut être bien que le plan de répartition n'est pas idéal. D'ailleurs il engendre aussi des nuisances la journée (demandez aux gens qui habitent Woluwe!) et que bien sur, celà doit être réformé. Mais la problématique des vols de nuit est différente, ils sont arrivés après.

Pour moi, rien ne les justifie sinon la fausse urgence du courrier...

Écrit par : Chaos Theory | 14/03/2008

Les commentaires sont fermés.