Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/03/2008

Projet de déclaration de Leterme Ier

Édito

La Libre Belgique 

Par Michel Konen

La méthode, évidemment, peut paraître bizarre : voilà un gouvernement qui prépare sa déclaration gouvernementale avant même d'avoir négocié son projet de gouvernement. On supposera donc que ladite déclaration servira de programme. Voilà une vraie innovation !

Autre sujet d'étonnement : à la lecture de ces 22 pages, on se demande bien pourquoi l'orange bleue a sombré dans les abysses politiques ? Le projet de déclaration gouvernementale tel qu'il apparaît s'inspire directement des acquis de la négociation qui a capoté en décembre 2007.

A dire le vrai, voilà un texte un peu fourre-tout dans lequel chacun pourra reconnaître les siens. Mais qui porte aussi en lui de futures empoignades. Un moment donné, il faudra passer des bonnes intentions aux actes concrets. Et c'est là, sans doute, que les romains s'empoigneront. Le flou artistique qui entoure certaines des mesures proposées sera, à chaque fois, une occasion de tirer les épées du fourreau.

Autre sujet d'étonnement, l'institutionnel est expédié en peu moins d'une page et demie. Et le ton est super-consensuel, confirmant les déclarations télévisées du week-end. Une bonne percée régionale dans le domaine de l'emploi, ce serait très bien surtout qu'il n'est pas question de remettre en cause la solidarité interpersonnelle, en particulier la sécurité sociale. Et le reste ? Et bien on abordera, on examinera, on clarifiera, on négociera,..., quoi ? Les sujets qui fâchent pardi : santé, famille, fonction publique, Bruxelles-Hal-Vilvorde, la circonscription unique. A lire la note, tout cela paraît facile et devrait, dans le fond, si l'on comprend bien, passer comme une lettre à la poste. Et si ça cale ? Eh bien personne n'en ferait une maladie, apparemment.

Le volet socio-économique, très cohérent, porte la patte de Didier Reynders. On sent que le Ministre des finances entend compenser dans le programme du gouvernement ses ambitions déçues de premier ministrable. C'est sur ce chapitre, sans doute, que l'on entendra les socialistes d'Elio Di Rupo qui veulent eux aussi marquer de leur empreinte l'action de ce gouvernement Leterme Ier.

Yves Leterme avait intitulé son premier pensum "La force des gens". C'était il y a longtemps déjà, en juillet 2007. On attend avec curiosité et impatience le titre de son nouvel opus !

Commentaires

"on se demande bien pourquoi l'orange bleue a sombré dans les abysses politiques"

Parce que Milquet voulait à tout prix ramener son partenaire socialiste au gouvernement, pardi!

L'orange bleue n'a pas sombré dans les abysses politiques mais bien les abysses politicardes. Joëlle Di Rupo et Elio Milquet ont joué avec l'avenir du pays.

Écrit par : Jean-Louis Leroy | 12/03/2008

Les commentaires sont fermés.