Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/03/2008

Elargir ou ne pas élargir ?

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel Konen

 

 

Elargir ou ne pas élargir ? Telle est la question. Les acteurs de la pentapartite – PS, MR, CDH, cartel CD&V-NV.A et OpenVLD – n’en finissent pas avec leur valse hésitation. Hier les cinq se sont réunis chez Yves Leterme sans pouvoir conclure. Ils ont remis la partie à aujourd’hui. Mais avant de retrouver Yves Leterme, le formateur de fait va refaire un tour de piste auprès des candidats putatifs.

 

En fait l’actuelle majorité ne sait pas vraiment si elle a envie de s’élargir. Et les membres de l’actuelle opposition ne savent pas vraiment s’ils ont envie d’y aller. En réalité c’est un grand jeu d’échec qui se joue et chaque joueur masque par des coups de diversion sa véritable stratégie.

 

Le plus clair : les socialistes flamands. Par leur exigence d’un gouvernement à gauche toute, ils se sont mis hors-jeu. Ils refusent d’ailleurs l’invitation de rencontrer Leterme. Groen, pour sa part, a une manière de ne pas dire oui qui équivaut à un non.

 

Reste Ecolo. Les verts ne sont pas pressés : l’opposition leur va si bien. Ils savent qu’ils pourront s’y refaire une santé sans problème avec un champ de tir exceptionnel, particulièrement contre le PS et le CDH.

 

Le MR, qui ne peut pas leur dire non, n’a pas envie de leur dire oui. Leur arrivée coûterait encore un siège aux libéraux et Didier Reynders ne sait pas comment caser ses obligés.

 

Elio Di Rupo est prêt à tout pour embarquer les verts : même à leur céder un siège ministériel. Prétexte invoqué : la future réforme de l’état à venir nécessite le plus large consensus possible. En réalité l’homme au noeud papillon craint comme la peste un tir de barrage nourri et efficace contre son parti si Ecolo reste dans l’opposition.

 

Et le CDH qui partage les mêmes craintes que le PS confirme son appel aux verts lancé il y a sept mois déjà. Afin, explique Joëlle Milquet, de marginaliser le poids des séparatistes flamands de la NV.A.

 

Quant aux flamands, déjà minoritaires dans cette majorité, ils ne voient pas vraiment d’un bon œil leur poids se réduire encore face aux francophones.

 

Et Ecolo dans tout cela ? Il laisse venir et prépare, à tout hasard, une liste de revendications, histoire de bien montrer que s’ils montent, ce ne sera pas pour jouer les utilités.

 

Il serait peut-être temps de cesser de jouer aux Machiavel de salon et de se mettre au travail, sérieusement et sur un tempo plus rythmé. Le 20 mars c’est dans 14 jours

 

Les commentaires sont fermés.