Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2008

Verhofstadt par la grande porte

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait. Après les tensions d’usage, le gouvernement dispose d’un budget en équilibre. Et, comme prévu chacun peut se dire satisfait. Il y en a un peu pour le pouvoir d’achat, il y en a un peu pour les entreprises. Il y en a un peu pour les socialistes, un peu pour les libéraux et un peu pour les sociaux-chrétiens. Un vrai budget en équilibre. Tout le monde est content. D’ailleurs tous vous le diront.

 

Bon  il y a bien des paris dans ce budget. Les Ecolo parlent d’ailleurs d’escroquerie intellectuelle. Et c’est bien vrai, ma foi, que le gouvernement a du faire quelques contorsions. Et ce budget, d’abord, est quasi un acte de foi dans la croissance économique. Pourvu qu’elle soit au rendez-vous. Sinon l’exercice sera périlleux.  Le gouvernement, par exemple, a forcé quelque peu sur les chiffres : les recettes fiscales : un bon pour cent de plus que prévu ; 250 millions d’euros à négocier avec Electrabel ; la création d’emplois : on en rajoute 15.000 à la prévision du bureau du plan. Plus sérieux et plus dramatique : le fonds argenté, celui qui doit servir à garantir les retraites : oublié, pour la deuxième année consécutive. Et pour faire l’appoint et éviter 0,6 % de déficit, le gouvernement a ratissé le solde positif de la Sécurité sociale. Sans parler de l’aide des régions qui vaut pour 0,3 %.

 

Bref, peut mieux faire et le futur gouvernement définitif devra s’occuper avec obstination d’une vraie réforme des dépenses de l’Etat.

 

En attendant il y a un budget, ce qui est toujours mieux que des douzièmes provisoires.

 

Et puis l’événement du jour, c’est la sortie par la grande porte de Guy Verhofstadt. Depuis qu’il a pris les choses en main en décembre la chance et le calendrier lui ont souri. Jamais ses « dents de la chance » ne lui ont autant profité.

 

Il laisse à Yves Leterme un gouvernement en ordre de marche. Le leader du CD&V peut bien l’en remercier. Même si, à partir du 20 mars, il ne pourra éviter la comparaison.

 

 

Commentaires

Avouez.. la situation est quand même d'un rare surréalisme...
La situation bloque pendant 6 mois... tant que Leterme à la main du moins...
Verhofstad prends les rennes... en 2 semaines, un gouvernement, intérimaire peut être mais un egouvernement, est mis en place.

On s'attaque au comité des sages, à l'octopus et au budget... rien ne sort depuis deux mois... Leterme tombe malade...
Verhofstad reprends la main... et en une semaine nous avons:
-un budget
-un accord institutionnel
-et Bart Dewever qui ne joue plus en majorité...
Avouez... c'est frot quand même...

Leterme sera bientot de retour mais n'aura rien prouvé jusqu'ici...

Alors... est-il l'incapable que d'aucun voudrait faire penser ou devrait-on plutot penser que l'on a tout fait pour le saboter et le saborder? Et donc l'empêcher de parvenir à un accord.
Baraka de Verhofstad?
Poisse de Leterme?
Entreprise de déstabilisation du même Leterme?
Aujourd'hui, bien malin qui pourra me répondre.

Écrit par : Serge Van Belle | 27/02/2008

Les commentaires sont fermés.