Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/02/2008

Colloques singuliers

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel KONEN

 

A n’importe qui, mais pas à un homme politique, si vous avez un secret à confier ! Ils sont d’incorrigibles bavards. Voilà donc qu’un nouveau pas a été franchi. De nombreux négociateurs, au plus haut niveau, parmi lesquels Yves Leterme, candidat Premier ministre, n’ont pas hésité à briser le secret qui entoure le « colloque singulier », entendez les conversations en tête-à-tête qu’ils ont eues avec le Souverain durant les négociations de l’Orange bleue.

 

Le Standaard raconte par le menu la teneur de ces entretiens. C’est un tabou qui est tombé. Et le fait n’est pas anodin. Les motivations de ceux qui ont ainsi porté sur la place publique sont sans doute diverses : se mettre en valeur, dissimuler derrière la personne du Roi leur échec, ou plus simplement une insondable bêtise.

 

On pensera du système politique belge et de la fonction royale ce que l’on voudra. Mais l’incident touche au cœur même de nos pratiques politiques. Les crises et la formation du gouvernement sont, par excellence, les moments ou le Roi peut déployer son influence et toutes les ressources de la médiation pour doter le pays d’un gouvernement. Huit mois de crise illustrent à suffisance l’incapacité des partis à se mettre d’accord pour œuvrer ensemble. Le dernier endroit où des secrets peuvent s’échanger avec la garantie de la discrétion la plus totale, c’est lors de ces rencontres entre quatre z’yeux.

 

Toutes et tous jurent ce matin qu’ils ont gardé le silence. Mais

 

nos confrères du Standaard assurent que toutes et tous ont parlé, fors Guy Verhofstadt. Il ne faudrait pas qu’il soit le dernier homme d’Etat de ce pays. Il s’en va le 23 mars.  

 

 

Les commentaires sont fermés.