Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2008

Enseignement, état d'alerte

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel Konen

 

Le tableau de bord de l’enseignement en Communauté française vient de paraître. Un thermomètre essentiel pour nos décideurs politiques et les enseignants. Il retient 32 indicateurs qui permettent de mieux cerner la population scolaire, les parcours des élèves, leurs résultats, les caractéristiques du personnel enseignant.

 

L’objectif est de doter, dans l’avenir, chaque école d’un tableau de bord. La volonté est d’améliorer, la qualité de l’enseignement. Il est donc essentiel, pour en augmenter le niveau que chacun sache où il se situe.

 

On sait que la qualité de l’enseignement ainsi que son efficacité est l’un des enjeux primordiaux pour sortir la Wallonie et Bruxelles de l’impasse. Les enquêtes internationales sont sévères avec l’enseignement de la Communauté française : elle végète, hélas, dans la deuxième moitié du peloton quand la Flandre caracole en tête du classement.

 

On ne s’étonnera donc pas que thermomètre publié hier montre que le malade a la fièvre et qu’il faut agir. Quelques exemple, 40 % des élèves souffrent d’un important retard scolaire et n’ont pas quitté le secondaire à l’âge de 19 ans ; un élève sur 5 rate sa 3ème secondaire ; les écoles à discrimination positive ne permettent pas de compenser l’impact de l’écueil socio-économique ; les redoublements coûtent quelques 335 millions d’euros chaque année.

 

Finalement, ce sont les filles, bien mieux que les garçons, qui tirent leur épingle du jeu.

 

Ce tableau de bord est un indicateur de plus sur l’état de la francophonie belge. Comme les autres, il indique le chemin à parcourir et la nécessaire volonté qu’il faudra mettre en œuvre pour rattraper le retard. C’est à une course de fond qu’il faudra se livrer. Toutes les énergies doivent se mobiliser. Ce n’est qu’en pariant sur l’intelligence intellectuelle, technique et manuelle et sur l’éducation que l’on donnera aux jeunes un sens et de la confiance en l’avenir.

 

 

Commentaires

Certes, voilà un constat bien alarmant sur l'état de notre Ecole... Un de plus ! Cela fait maintenant des années que nous recevons pareils bulletins désespérants. Mais voilà, rien ne bouge vraiment. Notre système éducatif est bien malade, mais ce n'est pas en prenant des mesures à l'emporte-pièce (les décrets votés dans la précipitation dans un climat émotionnel sont légion !) que le patient se rétablira. Je suis de plus en plus convaincu que ce dont nous avons besoin, c'est une vraie remise à plat et une réflexion de fond (mais dans la sérénité, en dehors des polémiques idéologiques) du système dans son ensemble : organisation des structures d'enseignement, programmes de cours, formation des enseignants... N'est-ce pas utopique ? Mais alors que faire ?

Écrit par : Luc Blanchart | 31/01/2008

Les commentaires sont fermés.