Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/12/2007

Verhofstadt veut laisser sa trace

Édito

La Libre Belgique

Par Michel Konen

Avec lui, pas de funestes atermoiements. Il expédiait les affaires courantes hier, il expédiera les affaires urgentes demain, et même plus que les urgentes.

Expédier ! C'est le mot exact.

Sabre au clair et clairon à la bouche, le Premier intérimaire monte à la hussarde aux barricades institutionnelles. Yves Leterme, qui s'est payé un somptueux surplace communautaire pendant six mois, n'a pas encore eu le temps de dire bonjour aux 12 sages qui doivent, sous sa direction, discuter de la réforme de l'Etat début janvier. Et voilà que le "Grand bleu" proclame "urbi et orbi" qu'il va déposer "un pacte pour un Etat fédéral renouvelé".

Le CD&V/NV-A, qui tenait bureau ce jeudi, n'en est pas encore revenu. Ils avaient cru comprendre, eux, que leur champion aux 800.000 voix allait pouvoir oeuvrer tranquillement pendant les 9O jours qui viennent. Raté !

Ceux qui prédisaient à Yves Leterme qu'il risquait fort de se faire déshabiller par Verhofstadt n'ont peut-être pas tort.

Le Gantois précise bien qu'il ne s'agit que d'une note personnelle. Mais la manoeuvre ne trompera personne. Il coupe bel et bien l'herbe sous les pieds d'Yves Leterme et de son cartel CD&V/NV-A.

Verhofstadt estime qu'au cours des six derniers mois, le pays a perdu trop de temps et que la méthode Leterme a montré ses limites et ses insuffisances. Lui y va fort. Et directement. En homme pressé.

Il veut, ni plus ni moins, présenter d'entrée de jeu les contours d'une réforme de l'Etat. Il s'attaque tout de suite au gros oeuvre. Les détails, les finitions, ce sera pour après, pour les autres.

Il avait déjà, en janvier dernier, esquissé sa vision devant les corps constitués : cohérence régionale, renforcement fédéral, réforme du Sénat, BHV. Exactement ce sur quoi a buté l'orange bleue.

Et, s'il ne s'agit que d'une note personnelle à "casser" (ça, c'est pour la pommade), Guy Verhofstadt précise au passage que sa note fera partie de son rapport au Roi (ça, c'est pour enfoncer le clou).

Guy Verhofstadt, qui a si bien cadenassé le communautaire pendant huit ans, s'offre ainsi une dernière pirouette. Il partira dans trois mois ? Certes ! Mais il aura laissé une trace inattendue dans l'histoire.

Commentaires

A la hussarde..?...à la patronale, en tout cas! Tony vandePutte avait raison: avec les syndicats on y serait déjà depuis longtemps! Et maintenant on les a! Avec Josly à l'Emploi, Martou au PS et Deprez au MR....le petit monde de Don Camillo est au complet, car avec les chrétiens ça va tout de même mieux! Côté flamand, c'est bien simple, il n'y a que cela!
La vague sarkosyste a mis du temps, mais on y arrive! Normal, car tout ce qui fait hurler la gauche française déliquescente depuis quelques mois avait déjà été expérimenté avec succès en Belgique: modérations salariales, régimes spéciaux, âge de la pension, sans oublier les centres fermés et les tests ADN pour les étrangers(les belges n'en savaient rien! ce sont les scrupules de Simone Veil qui nous ont informés!)...etc...
Mais donc en Belgique, il s'agit de lancer la nouvelle vague des modernisations économiques sociales. Avec des gouverneurs intérimaires (l'avenir de l'emploi, les intérimaires! ils font tout...et quand ils sont partis, il n'y a plus personne qui sait faire; quand le Palais devra faire appel à d'autres, il devra sans doute, cette fois, sous-traiter le gouvernement en outsourcing!),
avec nos intérimaires, donc, on va vivre trois mois "torrides",
au forceps, à l'arraché, on va refaire le retard de deux ans que la crise avait créé, selon la FEB: Josly va jouer les fusibles à l'Emploi sous la drache du MRCVP, travailler plus plus longtemps pour moins et bilingue, et Laurette va "congeler" la secu pour récupérer les dégâts en confortant les réseaux d'assistance, et tout cela en stoemmelincks derrière le rideau de fumée d'une réforme institutionnelle "his-to-ri-que"...Cadenassé, ou en liberté, le communautaire va encore servir longtemps à asservir...
Dommage, cette belle crise commençait à prendre des airs de...mai'68..!
On verrait bien, après cela, Guy Verhofstadt devenir Chanoine intérimaire d'une église de Rome...ou Evêque de Toscane!

Écrit par : alphonse | 21/12/2007

En fait si réforme de l'état il y a, ce sera grâce à Guy Verhofstadt... Et évidement pas à Yves Leterme qui aura juste fait le pitre et le pire... Guy Verhofstadt est le dernier homme d'état Belge actif... Y en aura-t-il d'autres après?

Écrit par : politicus | 21/12/2007

Les commentaires sont fermés.