Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/12/2007

Centre droit, centre gauche ou centre mou ?

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel Konen

Voilà donc Verhofstadt III presque prêt à entrer en piste. Ce sera le cas dès dimanche prochain. Un gouvernement presque vrai, si ce n’est qu’il s’euthanasiera lui-même le 23 mars prochain. Son véritable objectif : donner du temps au temps au temps.

 

Oh, bien sûr, pendant tout un trimestre, il exercera pleinement ses pouvoirs pour régler des affaires urgentes. Et cela avec les prérogatives d’un gouvernement disposant d’une majorité parlementaire. Mais cette « arménienne » ne dispose pas vraiment d’un programme. Tout au plus d’une vague liste qui s’allongera plus ou moins en fonction des circonstances.

 

Non, la vraie raison d’être de ce gouvernement à durée de vie limitée est d’offrir trois mois de plus aux négociateurs politiques pour réaliser ce qui s’est avéré impossible en six mois : un programme socio-économique et un projet de réforme de l’Etat.

 

Deux hommes vont jouer un rôle clef : Didier Reynders et Yves Leterme.

 

Le second remettra, une nouvelle fois, l’ouvrage sur le métier et devra chercher un élargissement d’une majorité des deux tiers aujourd’hui trop courte et qui laisse en tout cas à son encombrant allié séparatiste de la NV.A son pouvoir de nuisance.

 

Au sud, les francophones verront s’affronter Didier Reynders et Elio Di Rupo dans la course au leadership du front des francophones en gestation. Bref le dossier communautaire est toujours aussi explosif.

 

Didier Reynders conduira lui la confection du programme socio-économique. Il veut laisser sa marque. Mais l’arrivée du PS et l’entrée en force d’hommes proches du Mouvement ouvrier chrétien, tant au CD&V qu’au CDH, va lui compliquer la tâche.

 

Son principal atout : les acquis de l’orange bleue. 85 p.c. du chemin avait déjà été accompli. Ce sera l’occasion pour Joëlle Milquet de montrer qu’elle n’est pas scotchée au PS, contrairement à ce que prétendent les mauvaises langues.

 

Les actes, durant les prochaines semaines, diront mieux que les déclarations, si ce gouvernement est de centre-droit, de centre-gauche ou de centre mou. Et s’il a un avenir.

 

 

Commentaires

Mme Milquet aurait bien tort de ne pas renégocier toutes les compromis ou elle a du cédér plus qu'elle ne le voulait, prise entre l'enclume de l'ultra-libéralime et le marteau communautaire.

L'Orange bleue n'a jamais été qu'un projet. Personne sauf Mr Reynders ne chérit son souvenir.

Le Spa a mis la pression à gauche sur le CD&V avec des propositions modérées et fort utiles pour les 75% des gens qui ont une faible pension et un bas salaire.

Le seul gouvernement qui vaut est celui qui a la confiance du parlement. Celà n'a pas été le cas de l'Orange bleue.

Écrit par : Pascal Warnimont | 20/12/2007

Les commentaires sont fermés.