Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/12/2007

Du fossé à l’abîme

 

édito
La Libre Belgique
O3.12.2007
Par Michel Konen
On attendait un grand capitaine, on a eu droit à un tout petit marin sachant à peine louvoyer. Yves Leterme ne sort pas par la grande porte. En une manœuvre désespérée il a tenté de faire porter à d’autres – à Joëlle Milquet, en particulier – la responsabilité de son échec. S’il en est un qui n’a pas eu de rendez-vous avec l’histoire, c’est bien lui !
C’est une victoire à la Pyrrhus que Monsieur 800 000 voix a obtenue le 10 juin dernier. Trop chèrement payée ! Il a porté sur les fonds baptismaux le cartel CD & V/NV.A. On le croyait patron de cette alliance. Erreur. Le vainqueur, c’est le petit parti nationaliste flamand. Il a tout gagné. Le boss du cartel, c’est Bart De Wever. Sans lui, Leterme n’est rien. Et sans la NV.A le CD & V n’est plus qu’un parti comme les autres : parfaitement contournable. Leterme le sait, De Wever aussi. Raison pour laquelle il peut jouer, à l’envi, à l’irréductible Ménapien : il veut tout. Et tout de suite ! Il sait que le cartel, pour être mathématiquement indispensable, a besoin de lui. Pour lui, c’est maintenant ou jamais : les chrétiens démocrates flamands n’ont pas le choix. Ils doivent suivre ou mourir. De Wever est d’autant plus à l’aise qu’il sait que la défunte Volksunie a essaimé dans l’ensemble des partis démocratiques flamands, y compris Groen, et qu’il trouvera là, en toutes circonstances, des alliés objectifs pour réaliser ses ambitions séparatistes.
Laissons à Leterme le bénéfice de ses déclarations quand il dit qu’il ne veut pas la mort de la Belgique (même si ses prises de position préélectorales – “La Belgique n’est pas une valeur ajoutée” – permettent de douter). Désormais elles importent peu. En six mois, le fossé entre les communautés s’est creusé de manière irrémédiable : aujourd’hui c’est un abîme qui les sépare. De Wever, puisqu’il apparaît désormais clairement qu’il est l’homme qui était à la manœuvre a bien travaillé en vue d’atteindre son but.
Qui sera à la barre demain et pour faire quoi ?
Qui : l’Orange bleue n’est peut-être pas encore blette. Mais de quel crédit dispose-t-elle encore ? Un gouvernement d’union nationale ou une prolongation de l’équipe, aménagée, du gouvernement Verhofstadt ? Pourquoi pas ?
Pour quoi faire ? Répondre aux besoins socio-économiques pressants des citoyens et des entreprises. Négocier au sein d’une large convention un avenir institutionnel tout neuf pour la Belgique. Et pour cette négociation-là, les francophones ne sont pas encore prêts. Hélas ! 

Commentaires

Mr.Konen,
Bien dit, bien écrit mais il faut si vous le permettez ajouter que la pays est au bord de l'éclatement définitif et qu'il faut maintenant refuser de négocier avec les "faço-nationalistes-extrémistes". Nous sommes fous de ne pas nous en rendre compte.
Mr.Leterme est une marionette et le NVA dirige le Cartel, s'ils doivent se séparer, ils iront avec le VB/dEDECKER ET CONSORTS qui prendront définitivement le pouvoir dans une Flandre faciste. Hitler est arrivé au pouvoir de la même manière. Et de toute façon leur but avoué est de faire pèter la Belgique de qque manière que ce soit. Chaque fois qu'on arrive à une solution, B.De Wever remonte les barres d'un cran ! Publiez, publiez, faites peur aux belges s'il n'est pas trop tard...

Écrit par : Eric | 03/12/2007

Je partage intuitivement depuis longtemps l'analyse de Michel Konen. Pour moi, la NVA c'est évidemment le ver dans la pomme Belgique (avec la liste Dedeker et bien sûr le Belang qui heureusement n'ont pas eu jusqu'ici la parole...sauf dans le vote sur BHV, délicieusement qualifiée, comme vous savez, par Gerard DEPREZ "d'éjaculation précoce").
Je souscrit aussi à la conclusion: "...Un gouvernement d’union nationale ou une prolongation de l’équipe, aménagée, du gouvernement Verhofstadt ? Pourquoi pas ?" Avec: "...au sein d’une large convention un avenir institutionnel tout neuf pour la Belgique" Cela donera en plus le temps aux francophones de s'y préparer dans plus de sérénité.
Ce n'est évidemment pas ce que les électeurs des dernières élections ont voulu mais,à travers ceux qu'ils ont élus, ils pourront alors faire valoir ou non leur assentiment en direct au Parlement.
N'est ce pas là, enfin, la meilleure des démocraties et une véritable revalorisation, tant attendue, du rôle de ce Parlement ?
Finit les presse bouton et adieu les petits du NVA !
Pour le reste, dans les turbulences actuelles, bien malin le citoyen lambda (que je suis redevenu) qui peut dire maintenant ce qu'il va en sortir sauf que je garde la conviction que la Belgique restera insubmersible pour toutes une série de bonnes raisons qui ne dépendent pas (heureusement !) des NVA et autres listes Dedeker et Belang.
Donc à tous nous autres: BON COURAGE ET CONFIANCE; On va y arriver.

Écrit par : de Seny | 03/12/2007

Voir SVP les commentaires récents sur le blog de la rédaction "une éclaircie pour l'orange bleue"...
A mon avis, elle n'est pas finie! Il "suffit" de pousser un peu Mme Milquet. Maintenant, si elle y allait, non seulement elle ne perdrait plus la face, mais elle ferait ce qu'elle voudrait avec ses partenaires!
Chiche qu'on a l'orange bleue avant la fin de la semaine, et même dès ce soir! A y bien réfléchir, c'est la seule solution,...depuis le lendemain des élections!
Il est 18h31, le 3/12/07...!

Écrit par : alphonse | 03/12/2007

Tout a fait d'accord avec Michel Konen et Eric , Leterme est bien une pitoyable marionnette manipulée depuis le début par les fascites et neo-nazis flamands qui veulent arriver à réaliser leur ignoble slogan ' Barst Belgie"" et l 'ultime ultimatum lancé par Leterme était un piège inouî pour faire porter la résponsabilité de son échec aux francophones et bravo à Joelle Milquet qui ne s'est pas laissée embobiner par cette hypocrisie de questionnaire.
Lamentable sortie de Leterme qui le comble s'est fait applaudir par le CDN&Va un politicien qui démissionne pour échec bizarre..encore la risée de l'étranger!!!

Écrit par : vayhair | 03/12/2007

@ Monsieur Konen :
“… Et pour cette négociation-là, les francophones ne sont pas encore prêts. Hélas ! ..."
Mais qu'est ce que vous rapprochez au Néerlandophone ? D'être prévoyant, d'être prêt à prendre sa responsabilité, d'être travailleur, de vouloir une plus grande indépendance dans son pays co-fédéral, de ne demander que sa part du gateau,... etc.
Tout d'un coup les Francophones se réalisent qu'ils sont en retard, et vont ratter le train, et vous voulez mettre cette responsabililité chez nous. Pauvre défense, non ?
“… à l’irréductible Ménapien …”. Quel est votre référence historique pour supporter ce statement ? Ou c’est tout simplement une insulte de plus ( fréquent pendant les années 60-70 ).
@ Eric:...
"Publiez, publiez, faites peur aux belges s'il n'est pas trop tard..."
Une réforme profonde des institutions ne nous fait pas peur, bien au contraire. Ce sont vos médias et partis Francophones (PS en tête du peleton, question de se faire une réputation apres le debacle ) qui ont commencé à désinformer et de parler de la scission de la Belgique, pour faire peur au gens afin de trouver un ennemi commun : la Flandre et en particulier, le(s) parti(s) qui soutiennent ouvertement le co-fédéralisme. Pauvre défense, non ?
“… une Flandre faciste. Hitler est arrivé au pouvoir de la même manière….”
Vous connaissez les frères Degrelle (nés à Bouillon), le Rexisme, la légion Walonie, leurs 32 sièges lors des éléctions de 1936. Vous voulez que je continu ? Arrêtez donc votre chanson.
@Seny :
“… Cela donera en plus le temps aux francophones de s'y préparer dans plus de sérénité… “
Nous sommes prêts, et vous ? Vous nous rapprochez que vous êtes restés trop longtemps et que vous voulez encore rester plus longtemeps sous le parapluie belge, jusqu’au jour ou vous serez prets ?
@ vanhair :
“…les fascites et neo-nazis flamands …”. Nationaliste ? Oui, mais la sa s’arrête on est libéral pas socialiste.

Écrit par : peter V | 03/12/2007

Comme je l'ai déjà écris ailleurs, dans la guerre pour le Pouvoir de la Région Flamande l'open VLD doit absolument devenir plus catholique que le Pape... Aussi, penser,croire ou espérer que Verhofstadt va faire le moindre cadeaux aux francophones alors qu'il est dans la ligne de mire de plus de 2 millions de votants flamingants, extrémistes, nationalistes cathos et nouveaux adorateurs du veau d'or, et j'en passe, serait une erreur impardonnable de la part des francophones toutes couleurs confondues. L'open VLD n'a pas hésité à répandre de l'huile sur le
volcan BHL, ils se sont ailliés aussi au VB pour voter le refus de voir limiter les plafonds du prix de L'électricité entre autre.Ils sont prêt à tout voler une part du gateau attribué en priorité aux Leterme, De Wéver, Dewinter, De Decker et les autres un peu moins connu de ce côté si de la frontière...linguistique. Verhofstadt le sauveur ? je n'y crois pas une seconde. Et si je me trompe lourdement tant mieux. Mais comme disait Woody Allen: "non seulement Dieu n'existe pas, mais essayez toujours de trouver un plombier le dimanche"...

Écrit par : J.S | 03/12/2007

Je prie les personnes qui d'aventure liraient mon petit message, d'excuser ma faute de frappe, qui m'a fait écrire BHL et non BHV. BHL je ne l'appréçie pas des masses non plus...(mais vous pouvez tout de même rigoler, moi je l'ai bien fait quand la faute m'a sauté à la figure).

Écrit par : J.S | 03/12/2007

Oui! il faudrait BHL dans le paysage belgo-belge pour mettre encore un peu plus de "brol" dans les têtes!
Mais enfin, comme pour les maladies, il faut essayer de remonter aux causes, puis faire avec ce qu'on a pour se refaire une santé.
Ne trouvez-vous pas, chers interblogeurs de M.Konen, que cette énorme crise coïncide avec la retour en grande visibilité...des catholiques?! Il n'y a peut-être plus grand'monde du cartel qui va à la messe, mais bon, c'est tout de même toujours le Cvp et la Volksunie, hè? Et c'est pour barrer ce cartel infernal que le VLD avait fait la campagne qui ramena Verhofstadt...qui reçoit le boomerang en pleine figure et l'oblige même à reprendre du service
à son insu de son plein gré!
Alors, que le PS fasse comme son petit frère flamand et laisse jouer sa mi-temps à l'orange bleue! Qu'ils l'encouragent, même, et les Verts aussi!
Mme Milquet n'a même pas été courageuse, jusqu'ici: les bleus et les catholiques flamands se sont admirablement entendus pour lui faire dire non à leur place! L'orange bleue est inévitable et la journée d'hier a été une formidable pression tous azimuths sur Mme Milquet! Si elle disait oui cette semaine (au fond, elle a bien droit à sa semaine d'exégèse avec des dictionnaires aussi!) elle sauverait TOUT et tout le monde. Y compris les apprentis-sorciers flamands qui se sont mis le dos au mur en courant derrière les voix de leurs extrémistes qui sont effectivement ce qu'ils sont.
Laisser se faire l'orange bleue!Inévitable, comme Leterme, et la NVA à 5 députés: il y a ce qu'il y a, c'est (encore)la logique démocratique et il faut que l'orange bleue fasse avec! Mais une fois né l'Enfant, c'est alors qu'il faudra du courage, Mme Milquet,et qu'on pourra peut-être vous élever une statue! Il faudra faire beaucoup de choses désagréables, comme l'amnistie par exemple, et encore renforcer les Régions, mais peut-être, pourquoi pas supprimer la frontière linguistique et renforcer l'Etat fédéral seul capable de faire exister Flandre comme Wallonie en Europe, et de protéger nos minorités. CohnBendit a raison: l'éclatement de la Belgique, c'est zéro pour tout le monde!
Mais sortir enfin des tranchées métaphysiques, depuis le WalenBuiten des évêques belges catalyseur des vrais clivages politiques (le Libé spécial concocté à la Libre n'en parle pas!) qui nous ont amené des institutions raciales!Nos intégristes reviennent, et nos athées sont pieux!
Il va falloir du courage en effet pour éviter à la Flandre le cataclysme politique que beaucoup y craignent!Et à la Wallonie de sombrer dans l'anorexie et la médiocrité de droite comme de gauche, Charleroi ayant fait et continuant à faire plus pour radicaliser les flamands que les transferts Nord-Sud proprement dits!
Allez, Mme Milquet, tenez bien les barres maintenant, l'enfant paraît..!

Écrit par : alphonse | 04/12/2007

Quand on lit la presse francophone, aussi bien les articles officiels que les discussions sur les forums, on ne peut que constater qu' un processus irrationel de diabolisation des Flamands a eu lieu. Les Flamands sont soi-disant repliés sur eux, ils sont des fascistes inavouvés, asociales, ils veulent flamandiser Bruxelles, même déporter les francophones, etc. C'est un processus qui se renforce et qui fait que les francophones ne sont plus capables de distinguer la réalité de la fiction. Les allusions à Hitler (ou aux barbares) sont fréquentes. Le faite que la grande majorité des francophones, y inclus les journalistes, ne comprend pas les néerlandais, est sans doute une importante raison pour ce paranoia général. Apparement, les francophones ont besoin d'un ennemi extérieur pour oublier que les premiers responsables pour les problèmes des régions francophones, ce sont les francophones.
La peur pour soi-même aveugle les francophones. Ils ne voient pas que les Flamands, avec une connaissance de langues presque unique dans le monde, et des répresentants renommés dans beaucoup d'instituts internationaux, sont des examples de gens ouverts au monde. Ils ne voient pas que le francophone que parle seulement sa propre langue et ne comprend même pas son voisin, est celui qui est replié sur soi. Il ne voient pas qu'il y a beaucoup de similarités entre la description des Juifs par Hitler et la description des Flamands par les francophones. Hitler aussi attribuait beaucoup de mauvaises intentions aux Juifs sans fondement. Hitler aussi avait besoin d'un ennemi extérieur pour garder le pouvoir.
Il est temps pour une collaboration étroite entre la presse francophone et la presse néerlandophone, pour éviter que ce genre d'empoisonnement des esprits continue.

Écrit par : Karel Lemmens | 04/12/2007

Curieux..! Soudain, avec la "botte secrète", les 5 députés NVA ne seraient plus nécessaires...?!
Par ailleurs, a-t'on remarqué, dans les rubriques de "L'actu" du présent site, après "Hainaut" et "Namur"...il n'y a plus rien..!!!
La province du Luxembourg belge, chef-lieu Arlon, Arelerland, serait-elle déjà redevenue le Département français des Forêts?
Ou aurait-elle été subrepticement absorbée par le Grand Duché de Luxembourg, capitale Luxembourg?
Au reste, grâce probablement au sieur Schouppe grand défenseur des séparatistes du cartel catholique flamand, il y a belle lurette que les trains sont systématiquement en retards importants sur la ligne 162 Bruxelles-Luxembourg, la cause étant bien connue par toute la ligne hiérarchique (basse) de la SNCB: des matériels de traction
défectueux y sont systématiquement affectés par les dispatchers flamands. Les enquêtes enregistrent toutefois une progression continue de la satisfaction des usagers...

Écrit par : alphonse | 06/12/2007

Les commentaires sont fermés.