Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/11/2007

Une mauvaise pièce

EDITORIAL

Ciel Radio

par Michel Konen

 

 

Les francophones ont pris une claque. D’accord. Avant de la prendre, on allait voir ce qu’on allait voir. Après l’avoir prise, c’est tout vu : l’Orange bleue continue. Ah bien sûr, les flamands vont devoir donner des gages de bon voisinage linguistique, promettre de ne plus recommencer, en quelque sorte. Et tout le monde paraît presque content. Les francophones parce que BHV est renvoyé dans les limbes de la procédure parlementaire, les flamands parce qu’ils ont démontré qu’ils avaient les moyens d’imposer leurs vues. Le citoyen, lui, ne comprend plus rien. Le Roi, qui connaît la mathématique électorale, et qui sait donc que le CD&V/NV.A est incontournable quelle que soit la coalition envisagée, a paré au plus pressé tant l’urgence de voir le pays gouverné devient pressante. Il n’a pas consulté les peut-être futurs partenaires, ceux-ci n’ayant pas prononcé d’ukase contre Monsieur 800.000 voix. Mais il lui a retiré son jouet préféré : la réforme institutionnelle. Albert II a désigné les présidents de la Chambre et du Sénat,  Herman Van Rompuy et Armand De Decker , un chrétien démocrate flamand et un libéral francophone, ça tombe bien, au poste de réconciliateur. A eux de créer le groupe des sages qui réfléchira au nouveau dessin institutionnel du pays. Les francophones se disent satisfaits puisque l’épée de Damoclès ne pèsera plus sur la vie du gouvernement futur, et le CD&V/NV.A se dit heureux car il y voit la possibilité de faire avancer le dossier. Même s’il ne voulait pas de cette solution il y a deux jours à peine. Tous heureux donc ? Minute, il va falloir faire avaler la pilule aux nationalistes séparatistes flamands de la NV.A, l’allié décidément encombrant des chrétiens démocrates flamands. De toute manière le terrain n’est pas entièrement déminé : santé, justice, fiscalité, S NC B, emploi, autant de dossier qui devront être traité dans le cadre de la négociation budgétaire, qui reste à faire. Autant d’occasion pour les flamands de faire jouer la loi du nombre. Il faudra que les francophones obtiennent de sérieuses garanties, autre chose que des promesses, s’ils ne veulent être accusés de jouer dans une mauvaise pièce.

 

Commentaires

Mascarade ou réalisme politique et sens des responsabilités ?

Écrit par : François Collette | 09/11/2007

Vu de l'etranger, c'est pitoyable, et je suis gentille! Comment est-ce possible? Nous n'avons rien vu d'autre qu'une bande de frustres linguistiques qui voulait montrer a la minorite du pays qu'ils etaient capable de les mepriser encore un peu. A quand la fin de ce cirque? J'espere que les partis francophones vont arrete de jouer dans cette piece et prendre leur destin en main sans le nord. Laissons-les s'admirer le nombril.le reveil risque d'etre brutal! Ils depensent la richesse de notre pays pour des idioties, faisons appel a l'europe et separons-nous.Quitte a revenir dans quelques annees lorsque toute cette haine nationaliste aura quitte le coeur du peuple flamand

Écrit par : d goossens | 10/11/2007

Jeu racial de la presse

Quand la presse va-t-elle cesser ce jeu racial qui consiste à considérer que LES 'Flamands' et LES 'Wallons' représentent deux blocs antagonistes?
Un petit exemple: mon village de 600 habitants est composé de 30 % de personnes d'origine étrangère (non francophones), de 8 % de néerlandophones (des 1ère et 2e génération, toujours néerlandophones), de wallophones (maintenant âgés de plus de 55 ans pour la plupart) et de 3 germanophones. Le reste est francophone.
Qu'on ne vienne plus assimiler les gens de ce village ainsi que le reste de la 'Wallonie' à DES francophones ayant la même opinion sur leurs compatriotes 'néerlandophones' (vivant également dans des entités cosmopolites!
Que cesse ce racisme camouflé (notamment dans la Libre Belgique, qui retourne à ses vieux démons, perdant encore beaucoup de lecteurs)

Johan Viroux
UCL 1982/RUU 1983

Écrit par : Viroux | 11/11/2007

Les commentaires sont fermés.