Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/11/2007

Record battu ! et après ?

EDITORIAL

Ciel Radio

Par Michel KONEN

 

 

 

148 jours, record battu. Et après ? Après on ne voit pas actuellement la sortie du tunnel. Yves Leterme a beau jurer que 80% du trajet a été accompli, jusqu’à présent le peloton du formateur a roulé en plaine. Le groupe des négociateurs aborde maintenant la haute montagne avec, au menu trois cols hors catégorie. Ils s’appellent Bruxelles-Hal-Vilvorde, réforme de l’Etat et budget.

 

Les quatre formations se retrouvent dès ce matin autour de la table. Les uns ont repris des forces sous les tropiques, les autres ont inspiré l’air iodé de la Mer du Nord. Les voilà donc régénérés physiquement et intellectuellement. Ils vont en avoir besoin.

 

Première difficulté : BHV. Ils doivent trouver d’ici mercredi une avancée significative sur ce dossier en mariant l’eau et le feu. Les francophones exigent que l’on parle, en préalable, de la nomination des quatre bourgmestres de la périphérie francophones. Les flamands menacent de voter, mercredi, en Commission de l’Intérieur, la scission pure et simple de l’arrondissement. On ne voit pas quel lapin le formateur va sortir du chapeau.

 

S’il passe ce premier écueil, Yves Leterme devra trouver les moyens d’accorder les demandes flamandes en matière de réforme de l’Etat. Des réformes qui exigent une majorité des deux tiers dont l’Orange bleue ne dispose pas. Des réformes

 

dont les francophones ne sont pas preneurs.

 

Et pour couronner le tout : le budget. Les négociateurs ont déjà dépensé l’argent qu’ils n’ont pas. Il leur faudra trouver 8 milliards d’euros, au bas mot, pour équilibrer les comptes en 2008. Le pari est d’autant moins gagné que les négociateurs ont mis dans ce chapitre tous les dossiers à propos desquels ils ne pouvaient trouver d’accord. Avec, par exemple, le nombre de fonctionnaires, la fiscalité régionale, etc.

 

148 jours, la crise n’est pas finie. La chute collective est plus que jamais possible.

 

 

Les commentaires sont fermés.