Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/10/2007

Le silence est d'or

EDITORIAL

Ciel Radio

Par Michel Konen

 

Bart De Wever, le président de la NV.A, le petit parti nationaliste flamand allié du CED&V, doit s’en mordre les doigts. Dimanche, sur un plateau de télévision, il n’avait pas pu résister. Il y était allé de ce qu’il croyait être un bon mot  « Je suis prêt à donner moi-même une bonne cuillerée de sucre aux francophones pour leur faire avaler la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde », avait-il dit, le sourire aux lèvres, fier de son humour méprisant pour les francophones.

 

Ah Ouiche ! Quelques heures plus tard ses meilleurs ennemis du Vlaams Belang remettaient les pendules à l’heure. Ils déposaient 250 kilos de sucre devant son domicile en le traitant au passage de traître à la mère patrie flamande. Jusque dans son propre parti un vent de fronde a soufflé très fort.

 

Du coup Bart De Wever a voulu se refaire une virginité flamande irréprochable. Devant Yves Leterme qui reprend timidement les pourparlers de type communautaire il a agi comme si la mission de l’explorateur n’avait rien engrangé. Pas de concessions sur Bruxelles-Hal-Vilvorde a-t-il martelé. Pas même une cuillerée de sucre, même toute petite. Et pas de phasage dans le temps pour la réforme de l’état. C’est tout et tout de suite. Bref exactement l’inverse des propos qu’il tenait quatre jours plus tôt face aux caméra.

 

Le ton est même monté face à Herman Van Rompuy qui voyait se détricoter sous yeux le fragile consensus obtenu durant tout le mois de septembre.

 

Morale de cette histoire : le silence est d’or, comme aime à le répéter Van Rompuy. Et les petites phrases si prisées des hommes politiques des étincelles toujours susceptibles de mettre le feu aux poudres.

 

 

Commentaires

Effectivement, l'utilisaton de ce genre de petites phrases est à double tranchant.
"Le prix du sucre" trop couteux aux yeux de certains, trop peu pour d'autres...
Le prix se fixe selon l'offre et la demande...
Pensez vous que la création d'un gouvernement se fixe aussi sur l'offre et la demande? Comme une marchandise somme toute?

Écrit par : Homo politicus (var wallonius) | 18/10/2007

Info relayée sur http://lepolitiqueshow.dhblogs.be

Bien à toi.

Écrit par : Mateusz Kukulka | 18/10/2007

Les commentaires sont fermés.