Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/09/2007

Cent jours, quatre hommes !

Édito 18/09/07

Donc l'explorateur explore ! Il est au milieu de la jungle. Il essaye de comprendre quelles sont les revendications des tribus en présence. Il y a, évidemment, des questions de territoires. Il y a aussi - mais est-ce différent ? - des questions qui portent sur la manière d'administrer la justice, de garantir aux anciens des moyens de subsistance, de techniques de production, etc.

La situation reste très délicate. Voilà cent jours tout juste que les discussions ont été entamées entre les clans et la graine de l'orange bleue, réputée très difficile à cultiver, n'a toujours pu être plantée.

Les efforts, pourtant, n'ont pas été ménagés. Au début, il y a eu un informateur, qui a vu tout le monde, et plus encore. Après, un super-démineur a tenté de déblayer le terrain. Puis un formateur, issu de la principale tribu nordiste, a voulu jouer les hommes providentiels. Raté : il a été perçu comme voulant s'approprier la récolte à venir.

Le Roi, alors, a cherché un nouveau Stanley : Herman Van Rompuy a donc repris le travail à zéro.

L'explorateur, depuis, travaille dans le silence. Il écoute, il consulte, il explore, il engrange.

Depuis bientôt quatre semaines qu'il a entamé sa mission de pacification, les choses ont, enfin, évolué. Les chefs des quatre tribus, ce n'est pas rien, se taisent dans toutes les langues. Ce qui est bon signe. L'explorateur a approché d'autres clans - verts, rouges - pour tâter le terrain. Il s'est fait rabrouer.

Restent donc les bleus et les oranges. Avec un problème chez les oranges du Nord. Ils se sont alliés à une tribu irrédentiste - la NV.A - qui a des exigences territoriales qui font problèmes. C'est à cela que Van Rompuy s'attache : faire comprendre, aux uns et aux autres, que le Grand Soir n'est pas au rendez-vous. Ni pour ceux qui rêvaient de la réforme définitive, ni pour ceux qui pensaient que rien ne changerait.

L'explorateur reste la meilleure chance de voir l'orange bleue éclore. Paradoxalement, c'est au sein de sa propre famille qu'il doit aujourd'hui porter la bonne parole. Il lui faut convaincre la NV-A, qui fait de la résistance, que la mathématique parlementaire ne lui permet pas de réaliser les objectifs promis aux seuls Flamands. Le CD & V a commencé, pour sa part, à comprendre. Yves Leterme, mais oui ! sait que 800 000 voix recueillies en Flandre ne font pas un Premier ministre "naturel" du pays.

L'explorateur a bien travaillé. Il lui reste à aboutir. Et le temps presse !

Les commentaires sont fermés.